Wuxia

26 septembre 2009

Wuxia , le retour

Bonsoir,

retour ici après deux ans dans une autre dimension, lol.
LA santé semblant beaucoup mieux, je vais pouvoir reprendre Wuxia, le jdr et le reste !

Les éditions Icares ambandonnent l'idée d'éditer le supplément sur les baobeis mais me donnent carte blanche pour le diffuser puisqu'il est écrit à 70%.

Voilà, très bientôt, plein de choses nouvelles sur Wuxia...

Bises rôlistiques

Posté par WUXIA à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 avril 2008

Qui vient sur ce blog ?

Déjà trois semaines...Petit tour d'horizon du blog

Ca fait plaisir :)

15avril_blog_synth_se

Très honnorée de recevoir des visites du Japon, D'Espagne, de Suisse, du Canada (on vous a reconnu), et de France...

15avril_blog_g_ographie

Posté par WUXIA à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Nouvelle d'ambiance...

Adoption (Ipomée, tous droits réservés)

- Niba, lâche ce bol !

La petite tête se tourna , les yeux
endormis vers le visage de son père.
Son lait, il pouvait bien boire son lait,
où était le mal ?
Et ce joli bol ocre rouge à volutes
encrées noires, était son préféré.
– Je sais , Niba. Tu l'aimes bien ce
bol... et lui aussi t'aime bien, tu sais.
Mais il n'est pas fait pour boire ton
lait.
Le potier essuya ses mains grises
de glaise. Les lava avec soin sans
quitter du coin de l'oeil l'objet tourné.
Niba l'avait posé à côté de lui,
obéissant mais sans trop comprendre ce
qu'il avait fait.
Les larges mains rougies par le
travail recueillirent le précieux baobei
dans le creux de leur paume. Elles
versèrent le liquide laiteux dans l'âtre.
L'artisan poussa un soupir puis se
décida. Si Niba savait, il n'y toucherait
plus. Il était bien jeune pour apprendre
ce qu'il en était de l'art des objets
maudits... Pour comprendre ce que le
sang de banyo qui coulait dans ses
veines aurait d'influences sur sa vie.
L'enfant sentit son pouls ralentir
en voyant son père stabiliser le bol au
milieu de ses deux paumes ouvertes. Il
se tenait à quelques mètres de lui,
debout, au centre de la pièce principale
de la maison. Les yeux noirs de
l'artisan se fermèrent, un silence de nuit
s'installa. L'enfant serra les dents. Son
coeur battait la chamade, le feu du
soleil tout entier semblait vouloir
rentrer dans ses veines. Lentement, le
bol se disloqua : l'encre noir effaça les
volutes peintes sur l'argile. Il s'évapora en
petites particules noires qui tournèrent un
instant entre le fils et le père, hésitantes.
L'argile ocre s'écroula sur elle même,
comme un courant de sable.
Celui-ci se répandit dans le creux de la
paume de l'artisan, puis adoptant la
couleur même de sa peau, les grains en
mouvement disparurent comme absorbés
par le corps du potier. Le père tituba un
instant. Ses jambes se raidirent. Les yeux
rongés d'incompréhension, l'enfant
cherchait des signes qui pourraient le
rassurer. Jamais, il n'aurait dû toucher ce
bol.
Une large iris peinte de rouge et de
noir, à la pupille fendue, darda un instant
le petit être qui se tenait à quelques
mètres d'elle. Elle battit des paupières,
puis retrouva le noir bienveillant des
yeux de son père. Un simple souffle avait
ramené le bol, en équilibre, dans le creux
de ses mains tendues. Intact.
Niba n'ouvrit même pas la bouche,
n'eut presque pas le temps de penser à
fuir. L'artisan, un sourire aux lèvres,
ébouriffa les cheveux du gamin en posant
le bol à côté de lui.

– N'utilise pas ce bol pour boire ton lait...

Posté par WUXIA à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Styles de combat créés par les joueurs...

Avertissement: ces styles sont ici publiés comme source d'inspiration, ils doivent rester inédits aux joueurs qui les ont créés : des membres de la Guilde des songes (Dijon/ Saint-Apo) et de la MJC Montchapet (Dijon)

Arrow des exemples de ce que l'on peut faire du style de combat
Arrow une source d'inspiration

Mise à jour : 15 avril 2008


Zeng Ong Pho - (chevalier) : Technique des sept roues sanglantes du Pan majestueux
Armes : sabre
Description : Le sabre se met à tourner telle une furie autour du bras tendu de Pho, détruisant tout ce qu'il touche.

Maître Zhu (moine) : Les douze vagues ombrageuses du lotus de la Mort
Armes : épée
Description : L'adversaire voit fondre sur lui douze vagues successives de pétales de lotus, aussi coupants que l'enfer


Gua Bao (soldat) Les seize paumes volantes du Ciel invincible
Armes :
Description : à finir


Lotus Fung ( moinesse) : Les neuf tigres dansants
Armes : combat à main nue
Description : à finir


Tchaé TaÏ Kwendo (haut-fonctionnaire de Pékin) : Le grand tonnerre secret des doigts écarlates de la mort
Armes : Epée taichi
Description :


Perso de Johann : les cinq paumes d'argent percutantes de la justice

Armes :
Description :


Lao Tseu - les neufs étoiles dansantes de la mort

Armes : couteaux de jet
Description : à définir

Byakuya (Artiste Martial) : Les septs vagues d'acier écarlates de la justice
Armes : Epée de Taichi
Description : La lame de l'épée devient écarlate et disparaît pour devenir sept vagues écarlates

Posté par WUXIA à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Présentation de pj existants...

PRESENTATION DES PERSONNAGES

Gravez ici le sang et la cendre qui recouvrent l'histoire de vos lames, et le chemin de vos pas...

Que la modestie vous guide,
Que la vérité vous frappe.

*******

Sommaire des présentations proposées par les pj

- Zhao/ Xiang - moine exorciste (Aegnor)
- Ong Pho Zen - chevalier / censeur de Province (Olivier)

Ces présentations sont des sources d'inspiration pour créer votre propre pj, merci de ne pas faire mumuse avec les pj  décrits si desous sans accord de leur créateur...

Zhao (Aegnor/Beni)


Zhao vient de finir son apprentissage dans un temple d'exorciste du bassin de Tsaïdam(région du Qinghaï). Il est parti en voyage( Zhao veux justement dire "promenade") dans pour libéré les fantomes de ce qui les retient sur terre(et aussi d'avancer dans la "voie").

Bon jusque là rien de bien spécial, en fait faut voir sa vie avant...

Zhao est le nom que lui a donné le supérieur du monastère, lorsqu'il a été recueillit se promennant à l'intérieur de l'enceinte lorsqu'il avait environs 3-4ans. N'ayant pas retrouvé ses parents, il fut adopté par les moines. Ses talents d'exorcistes se révélèrent assez rapidement, ainsi qu'une insatiable "bougeotte". Pour canalysé ce trop plein d'énergie, il fut donc confier à un forgeron en dehors du temps nécéssaire à son apprentissage monastique. C'est aussi à ce moment là que Zhao trouva non loin une grotte difficile d'accès où il pensait pouvoir être tranquille.

Malheureusement(ou heureusement) pour lui cette grotte était le refuge d'un fantome, Xiang, qui après avoir observé discrétement le nouveau "locataire" de sa grotte pris contacte. Après des premiers contactes assez houleux, et une période d'aclimatation les deux se prirent d'amitier, qui se transphorma en relation fraternel.

Mais le temps de son épreuve arriva rapidement, et bien que préparé à toute sortes d'épreuve, il fut abassourdi en entendant la sienne. En effet, il devait détruire(la politique du monastère) un fantome qui n'était autre que Xiang.

Après moult palabre, beaucoup de cris, de larmes, Xiang fini par convaincre Zhao de l'exorcisé. Alors qu'il sortait de la grotte une fois l'exorcise fini, la gorge nouer, et au bord des larmes une voix familière s'éleva de l'épée qu'il venait de finir la veille au soir, et qu'il avait emmené avec lui, escomptant sur les félicitations de sa soeur(ceci avant d'avoir eu l'explication de son épreuve).

Onesan, comme il l'appelle souvant, s'était "réincarné" dans l'épée sans aucun véritable explication.

Son épreuve réussit (pour les dirigeants du monastère) il eu l'autorisation de partir, d'ailleur un seigneur faisait mandé les combattant les plus honnorables, et les plus justes des environs pour trouvé un nouveau porteurs pour son épée millénaire.

Dernière édition par le Dim 1 Oct - 16:56, édité 1 fois


ONG PHO ZEN (Olivier)


ONG PHO ZEN avançait avec précaution sur les pierres mouillées, qui formaient un petit pont naturel à travers le fleuve glacé descendant des monts KUNLUN.
Il relevait le bas de ses habits, richement décorés, pour ne pas qu’il touche l’eau.

Depuis les roseaux, de l’autre côté de la rive, des voix criardes se firent entendre :

_Eh bien, mon seigneur, vous avez besoin d’aide ?
_Peut être faudrait il vous porter ?

Deux hommes raillaient la position peu confortable de Ong Pho.

Consciencieusement, il se concentra sur sa tâche et resta à pied sec jusque sur la terre ferme.

Cinq hommes l’attendaient maintenant, un grand sourire édenté aux lèvres, les habits sales et pauvres, diverses armes à la main.

_ Vous vous aventurez sans votre garde par ici, mon seigneur ? ricana l’un d’eux.

Ong Pho releva lentement la tête, et regarda un à un les bandits qui lui faisaient face. Son regard clair et déterminé contredisait son apparente jeunesse. L’occupation de Senseur l’avait endurci.

Calmement, sans toucher au sabre qu’il portait à son côté, il croisa les bras dans son dos tout en proclamant :

_Passez votre chemin, je ne suis pas ici pour vous affronter. Il est dans mon intention de ne causer aucun tord à qui que ce soit.

_Vous ne faites que passer, c’est ça ?

_En effet.

Les bandits se regardaient avec un air incrédule et rigolard.

Sans avoir à se concerter, les bandits attaquèrent tous au même moment, brandissant bâtons et sabres de combat en hurlant.

Tout en gardant les mains croisées dans son dos, Ong Pho fit un pas de côté pour éviter la première attaque. Tout s’enchaîna très vite. Les coups pleuvaient mais, très habilement, Ong Pho les esquivait avec virtuosité et malice.

Délicatement, il apporta le combat au bord de la rivière. Le croyant adossé et à leur merci, les assaillants attaquèrent tous en même temps.

Dans un grand geste ample, Ong Pho effectua un saut périlleux arrière et se retrouva sur une pierre au milieu de la rivière, uniquement en équilibre sur son gros orteil droit qui dépassait de sa sandale, les bras toujours croisés dans son dos. Il ferma les yeux en attendant un geste de ses ennemis.

Surpris, les bandits se décidèrent finalement à lancer une offensive en se ruant maladroitement sur les pierres mouillées, l’un après l’autre.

Ong Pho décroisa lentement les bras, qu’il tendit de chaque côté de son corps.
Il ouvrit d’un seul coup les yeux, et la nature autour de lui se figea, jusqu’à la rivière qui ne coulait plus. Une obscurité angoissante tomba sur la vallée et seul son regard semblait illuminer la scène.

_Par les 7 roues sanglantes du Paon Majestueux !

Cette voix semblait survenir du plus profond de la terre, tandis qu’un pictogramme se dessinait derrière Ong Pho.

Le groupe d’assaillants était médusé et semblait ne plus avoir conscience de ce qui se passait autour d’eux.

C’est alors que l’épée d’Ong Pho s’éleva seule dans les airs pour venir tournoyer autour de sa taille. Ce sabre noir, jusque sur la lame, mais décoré d’étranges signes couleur sang, semblait émettre une forte aura maléfique.

L’attaque fut alors lancée. Ong Pho passa avec une agilité extrême de l’un à l’autre de ses assaillants en leur portant un coup unique à chacun avec le sabre qui tournoyait tantôt autour de ses bras et jambes, tantôt autour de sa taille ou de sa tête, suivant la situation.

Tout alla très vite. Ong Pho se trouvait maintenant sur la rive, accroupi. Le sabre se rangea seul à son côté tandis que la nature semblait reprendre ses droits. L’obscurité se dispersa pour laisser entrevoir le visage médusé des bandits qui ne semblaient pas avoir bougé de leurs pierres. Ils s’affalèrent d’un seul coup.

Tandis que la rivière emportait délicatement les corps des 5 hommes Ong Pho prononça à haute voix une citation de Lao Tseu du chapitre 76 du Tao Te King :

« Et cet arbre élevé sera couché à terre
L’élévation et la force sont basses
C’est la faiblesse et c’est l’humilité qui sont sublimes »



Posté par WUXIA à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 avril 2008

Première campagne : plan du Médian

La plan du domaine du Médian

pagodemedian

Posté par WUXIA à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Première campagne : Kunlun - scénario 1 (Tournoi)

Propositions d'ajouts et de modifications pour la première campagne Wuxia

Kunlun (chapitre 8, pp. 126 à 133)

Introduction : pourquoi des ajouts et des modifications ?

La première campagne proposée dans le livrede règles Wuxia (première édition) offre un cadre de jeu varié pour introduire des joueurs à cet univers.

Les six scénarios de cette campagne peuvent être joués en cinq parties de cinq heures (à titre très indicatif, une partie dépendant plus du maître du jeu et des P.J. que de l'intrigue !)

Chaque scénario tient sur une à deux pages et contient l'essentiel à savoir pour mener la partie. Cependant, il a paru intéressant d'approfondir les éléments donnés, voire de les modifier, afin d'enrichir cette trame.

Premier scénario : Un tournoi interrompu(p.127)

Arrivée des P.J. au château du Midian

Le seigneur du Médian, qui met en jeu le baobei Croissant de lune, n'a pas de nom précis. Il peut se nommer Hu Tianci.

Il est 11 heures du matin, en ce début de printemps. Une foule bigarrée se presse sur le chemin qui mène au manoir du Médian. Les personnages joueurs, qui se rendent au tournoi du Juste des justes, sont pris dans cette cohue faite de paysans, de marchands ambulants, d'enfants, de gardes. L'agitation est grande sur ce chemin de terre battue, bordé de part et d'autre de champs bien entretenus : cris d'enfants, commentaires des badauds à l'approche des personnages, murmures concernant le tournoi, nom des styles de combats (célèbres) de vos P.J., etc.

Le chemin mène à une grille forgée haute de trois mètres. De chaque côté, se trouve un grand mur d'enceinte de la même hauteur, en pierres scellées, qui fait tout le tour du manoir. Les paysans escaladent sans vergogne cette enceinte et se postent à son sommet, attendant le début du tournoi et l'ouverture des grilles.

Note : Les P.J. ont reçu une invitation personnelle afin de venir concourir. Libres à eux de décider par quel accès, ils entrent dans le château( pour moi, c'est une pagode, voir ci-après). Soit comme invité, soit comme serviteurs ou servantes. Un P.J. Assassin a besoin d'une couverture (métier, occupation officielle). Il peut être intéressant qu'un(e) tel(le)P.J. assure le service au cours du banquet. Bien sûr, seuls le maître de jeu, le seigneur du Médian et Chang Hu-jia, le général du fort de Shanyang connaissent sa véritable identité.

À la grille, quatre gardes postées attendent les P.J. L'un d'eux, le chef de la garde, s'adressera à chaque P.J. par son nom, en des termes très cérémonieux (exemple) : « Maître Zhu, le seigneur Hu Tianci est honoré de votre présence, et vous remercie d'avoir accepté son invitation à ce tournoi. Vous êtes conviés au banquet que le seigneur du Médian organise à cette occasion. En attendant, vous êtes invités à prendre quelque repos dans vos appartements particuliers. »

Description du Seigneur du Médian Hu Tianci

C'est un homme d'une soixantaine d'années, aux longs cheveux poivre et sel, portant une longue barbe qui lui arrive à mi-torse. Il mesure 1,65 m. Malgré sa vitalité légendaire, le poids des années gagne sur lui et il était déjà âgé, il y a 10 ans, quand il a reçu la garde de Croissant de lune.Ses yeux sombres sont à la fois rieurs et perçants. Il porte une longue tunique de soie gris pâle, ourlée de blanc.

Chang Hu-jia, le général du fort de Shanyang, est son meilleur ami.

 

Description de Chang Hu-jia, le général du fort de Shanyang

C'est un homme d'une cinquantaine d'années, assez grand, pas loin de 1,80m, légèrement courbé. Il porte une moustache fine noire qui tombe sur les commissures des lèvres et repart sur les mâchoires pour former une barbe rase.

Il a les cheveux noirs, très courts, et arbore le traditionnel bonnet des magistrats : une coiffe de tissu violet, retenu par un ruban orange qui s'attache au menton. Son corps est recouvert d'un large pantalon gris bleu et d'une grande tunique violette à larges bords rouges qui lui arrive aux mollets.

Sur ses épaules, une armure légère renforcée. Elle est très colorée : jaune à chevrons verts sur les épaules, violette à damiers sur le torse. Elle se termine en pointe à hauteur des genoux. A ses pieds, les traditionnelles chaussures plates, à bout carré, de couleur rouge.

(Description personnelle fait à partir d'une illustration proposée sur le site http://www.lechinatown.com , sujet « guerriers chinois » dans l'espace Histoire)

LE MANOIR DU MEDIAN ( voir plan)

Pourquoi faire du manoir, une pagode ? Il est amusant d'introduire ce type d'architecture, d'autant que les PJ auront bientôt à être confrontés à la terrible pagode sanglante, le repère de Kung Kung.

Trois ponts en acajou ouvragé relient la pagode à la terre ferme, à travers un défilé de passerelles elles aussi en bois fin. Ils sont situés aux trois points cardinaux : nord, nord-est et nord -ouest. Le lac, de forme ronde, fait un kilomètre de rayon environ.

Les pelouses vertes s'agrémentent de quantité d'essences exotiques, de hauts pins centenaires, et d'une variété étonnante d'oiseaux colorés.

Les grilles s'ouvrent et la foule de paysans et de visiteurs venus assistés au tournoi se presse au bord du lac.

Lors du banquet, dont les PJ sont les invités d'honneur, Hu Tianci et Chang président. La première épouse du seigneur du Médian est placée à sa gauche. Elle a quarante ans, et arbore une tunique de soie colorée bleu et rouge sur fond blanc. Un oiseau sculpté lui sert de pince en bois et enferme un épais chignon de cheveux noirs. Ses yeux verts, très effilés, observent sans dire mot. Elle veille du regard son seigneur.

Une des jeunes concubines de Hu Tianci bercera les invités au son mélancolique d'une harpe, lors d'un récit rappelant la chasse menée contre Kung Kung , dix-mille ans auparavant.

Par ailleurs, faites arriver le chevalier Feng-Xi par les toits de la pagode : usant de ses dernières forces, il accède à la troisième terrasse, grâce à plusieurs bonds du tigre et s'affale inconscient sur ce toit.

D'ailleurs, les P.J. auront beaucoup de plaisir à se faire peur en courant sur le toit des pagodes, activant force courses du dragon, poids de la vertu et bonds du tigre pour ramener Feng-Xi sur la dernière terrase ou encore pour quitter le lieu à l'arriver des oies bleues de la Dame aux douces mains. Des échecs critiques conduiront même certains à explorer le fond du lac (environ 20 m. de profondeur) !

Nuit Spectrale et arrivée du Spectre Blême

Lorsque la nuit spectrale tombe, vers 13 h de l'après-midi, annonçant l'arrivée du spectre blême, une forte agitation parmi les invités et les serviteurs se fait entendre : bousculades, cris, etc. Les PJ qui tenteront de faire lumière ( soit en allant chercher un flambeau dans les escaliers de la Pagode, soit en utilisant un pouvoir) trouveront la table du banquet dévasté et aucun serviteur en vue. La femme de Hu Tianci , sanglotant à terre, alors que le seigneur du Médian paraît livide, le corps raide et agité, comme en transes. L'agitation de Croissant de Lune enchaînée grandit à l'arrivée de la Nuit mobilise toute l'énergie du maître, devenu au fil des années l'humble porteur de l'épée Millénaire.

Le général Chang a disparu, il est allé donné l'alerte à la citadelle de Shanyang.

Conclusion

Une fois, le spectre vaincu, le jour reprend sa place. C'est un paysage de désolation qui s'étend alors à perte de vue : l'armée des ténèbres, composée du spectre et de cinq émos ( démons) a totalement labourée la foule de paysans apeurée, des bras, des jambes, du sang... Toute la plage est rouge de morts. Devant ce spectacle, bien des P.J. comprendront l'enjeu de cette campagne : sauver l'humanité avant d'être réduite en charpie par Kung Kung et ses sbires de cauchemar.

Une note d'espoir, les oies bleues envoyées de l'Immortelle se poseront sur le faîte de la pagode, attendant qu'on leur prête attention. Au loin, au delà du lac, la deuxième montagne, la Terrasse des Promesses Célestes est visible.La Dame aux douces mains attend déjà les P.J.

Posté par WUXIA à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2008

Nouveaux pouvoirs pour Mj et PJ

Pouvoirs non officiels mais à votre service :)

plumeAttention, tenir hors de portée des gros bills

DANSE DANS LES NUAGES - Chi
Coût d'achat : 20
Coût d'activation : 2

Description :
permet de gagner le nuage le plus proche et de s'y poser sans passer au travers (Poids de la vertu n'est pas nécessaire).
Le PJ suit le mouvement du nuage mais reste totalement vulnérable : les projectiles peuvent le toucher. Si le nuage se déchire dans ue tempête, le PJ tombe.
Arrow Bon moyen pour se dissimuler et se déplacer sans trop d'efforts, éviter un champ de bataille, etc.

Le nombre de succès détermine la durée du pouvoir : 30 min/ succès
Note vitesse moyenne : fixée à 20 km/heure


BOUCLIER D'ECHOS - Chi

Achat : 25
Activation : 3 points de chi

Description :
permet de renvoyer à l'émetteur, l'énergie déplacée lors d'un coup, comme un miroir. Le PJ ouvre la main et pousse les ondes sonores qui accompagnent le coup et devance le projectile (s'il y en a un).
Arrow un moyen de jouer au bourrin en renvoyant l'assaillant à sa propre violence

Durée : le nombre de succès définit la durée du sort , 1 succès /round

Note : ce pouvoir oblige le PJ à faire face à l'attaque , à ses risques et périles s'il y a échec critique sur l'activation du pouvoir ou si un teste d'horreur (paralysie due au surnaturel) vient empêcher de repousser les ondes sonores de l'attaque adverse...
Le PJ peut bien sûr activé le pouvoir Technique de substitution en même temps que le bouclier d'échos

Posté par WUXIA à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Envie de se balader sur les toits ?

Consulter nos plans de pagode : w_planspagode

Posté par WUXIA à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

ACTUALITE

"Les Editions Icare rachètent les gammes de Studio Mammouth
Les Editions Icare annoncent qu'elles viennent de racheter les droits d'exploitation des gammes anciennement editées par Studio Mammouth (Hex, Wuxia, Réalités).

Notre souhait est de pouvoir assurer à ces jeux un suivi et un nouvel élan et nous sommes en cours de rapprochement avec leurs auteurs respectifs.

Nous espérons sincèrement pouvoir travailler avec ces auteurs et leur permettre de donner à leur jeu une nouvelle chance de se distinguer dans le paysage rôlistique.

Hex et Wuxia seront donc bientôt à nouveau disponible à la vente, chez nous (cf Catalogue) et chez les revendeurs spécialisés.
_________________
Editions Icare
Icare-shop, la boutique en ligne des Editions Icare
Praetoria Prima, le jdr antique dans la Rome de Néron "

Posté par WUXIA à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]