24 mars 2008

Scénario (MJ) : Par le sang

Droits réservés : Ipomée

Ce scénario a été joué en quatre heures, dans la nuit du 28 au 29 janvier 2006, lors de la Convention de la Guilde des songes de Auxonne (21). Il utilise pleinement les archétypes proposées dans le livre de règles de Wuxia, ceux-ci ont servi de personnages pré-tirés. Merci aux personnages joueurs : Mélanie, Maxime, Alexandre, Anya, de s'être fondus dans cet univers, malgré l'heure tardive.

L'intrigue :

Maître Wang, un célébre épéiste martial, vient de décéder. Les personnages sont tous liés d'une manière ou d'une autre au maître. Ils sont convoqués chez le notable magistrat de la commanderie de Zhao, afin de prendre connaissance des dernières volontés du défunt.

L'enjeu de ce testament est la possession de l'épée légendaire du maître : Chant d'automne, un baobei puissant. Cependant rien n'est dit de cette arme fabuleuse, les personnages sont simplement invités à escorter le cortège funèbre. Le défunt souhaite en effet que ses cendres reposent dans sa vallée natale, au pied des montagnes de Zong Shan, au-delà de la rivière Fen. Cette montagne hostile et fière est infestée de contrebandiers et de hors-la-loi sans foi ni raison. Chant d'automne sera posée à côté de l'urne funéraire durant tout le trajet.

Maître Wang espère secrètement que son fils légitime et sa fille adoptive, en l'accompagnant dans cette dernière marche, apprendront enfin à se connaître et à s'estimer. Il a également engagé de son vivant, un vieux guerrier et quelques mercenaires, ceux-ci devront se présenter au magistrat, dès l'annonce de la mort du vieil homme.Le magistrat, en représentant officiel de la commanderie de Zhao, accompagnera également la caravane.
Au cours du voyage, un démon, Émo Shifu, s'empare des cendres de Maître Wang. C'est un démon tout aussi malicieux que maléfique : comment les personnages parviendront-ils à combattre Émo Shifu sans damner Maître Wang, et sans devenir eux-mêmes les tueurs de la mémoire de leur propre père ou de leur propre maître ?

Dans l'antichambre du magistrat : les personnages

Les personnages joueurs ont été introduits dans cette salle d'attente par un vieux serviteur, qui chaque fois qu'il prend la parole, s'incline et salue en joignant sa main droite sur sa main gauche, dans un mouvement du haut vers le bas.
Tout est paré d'épais tissus pourpres, des murs au plafond. Même les sols en acajou semblent participer de cet intérieur confortable mais tape-à-l'oeil qui respire l'opulence et la prétention. La réaction des personnages se lira sur leurs visages : à eux de profiter de cette occasion pour se décrire, voire s'adresser la parole et se présenter.

Paya Pao est la fille adoptive de Maître Wang, il a su lui apporter tout l'amour et l'attention que ne lui ont jamais témoignés ses vrais parents.( Voir l'archétype chevalier errant, page 35). Il lui a souvent parlé de l'épée légendaire qui a fait sa réputation. Pao espérait que celle-ci soit sienne à la mort du chevalier. D'autant que Maître Wang lui a un peu parlé de son fils, Feng, le rebelle. La jeune fille sait que tôt ou tard celui-ci reviendra pour demander son dû.
La jeune femme (23 ans) observera à la dérobée les personnes présentes, sans toutefois prendre la parole. Elle est la seule à avoir asssister aux obsèques du maître. Le visage en cendres, une chappe de tristesse l'enveloppe.

Feng est l'unique fils de Maître Wang (voir archétype Rebelles mystérieux, page 37). Maître Wang a toujours été un étranger pour lui. Adulé de tous pour la virtuosité de son art martial, et l'humilité de son enseignement, il est toujours apparu comme un modèle inaccessible.
Le maître était déjà âgé à la naissance de Feng, et il n'a jamais vraiment su lui témoigner toute son affection. Pour l'adolescent, son père préférait cette petite étrangère, Paya Pao, qu'il avait adoptée et formée mieux que son propre fils !
La rage et l'orgueil ont poussé Feng a quitté, dès ses treize ans, le domicile paternel. Après une énième altercation et punition du père, le jeune rebelle s'est retrouvé livré à lui-même, errant dans la capitale, Nao, à dix kilomètres du domicile des Wang. Le clan des rizières fertiles-un repère d'assassins de modestes conditions qui ont juré d'anéantir la corruption des puissants du pays, dont celle du Magistrat ambitieux Kwaï Buà- ont accueilli et formé Feng durant dix années. Le clan a appris la mort du maître, et charge Feng de lui rapporter la clé de son héritage : Chant d'Automne.

Onmà Fù, le vieux soldat
(archétype du guerrier, page 39).

Cet honorable guerrier était un ami personnel de Maître Wang. Effacé et efficace, il n' a pas son pareil pour manier l'Epée de l'Eté et de l'automne, un ancien baobei gagné lors d'une bataille épique que seuls ses cauchemars semblent se remémorer. Son code de l'honneur s'inscrit dans une tradition millénaire : honneur, respect, humilité, sacrifice.
Aussi fort au physique qu'il est entier au moral, Fù ne croit résolument pas aux forces surnaturelles qui semblent épouvanter ou faire espérer le commun des mortels qui l'entoure.
Face à Emo Shifu, Fù ne verra rien que de pauvres humains - ses compagnons de voyage - tentant de se débattre avec leurs propres hallucinations.
01-Classique Note au MJ , il est important que ce rôle soit confié à un joueur expérimenté qui saura s'amuser de l'hermétisme "rationaliste" du vieux mercenaire.
Fù se présentera au magistrat ambitieux, dès l'annonce de la mort de Maître Wang. Il reconnaîtra sans mot dire la fille adoptive de Wang, Paya Pao, et dardera des yeux sévères sur le fils "indigne" qui abandonna le vieux sage des années auparavant.

Yi Ji Yue, le guerrier sombre
(archétype modifié de l'assassin, voir 3ème post).
Engagé par Wang lui-même, Yi Ji Yue est un enfant trouvé. Il a cotoyé les champs de bataille où il a grandi, recueilli par une cantinière, et les antres de la putréfaction sociale ( pègre locale, etc.) Son ambition est sans limite. Sournois et taciturne, il est prêt à tout pour de l'argent. Il se méfiera du vieux soldat, et pourrait bien s'associer à Kwaï Buà, contre honneurs promis et espèce sonnante et trébuchante.


Rapidement, le vieux serviteur ouvre la porte et le magistrat Kwaï Buà, fait son apparition. Vous reporter à la description de l'archétype sorcier : le mandarin ambitieux.

Kwaï Buà, le mandarin ambitieux

Ce personnage joueur ou PNJ est un important magistrat. Comme tout sorcier, il aspire à la maîtrise du monde, et il aime les mondanités. La mort soudaine de Maître Wang lui permet à nouveau de briller : le célèbre épéiste a confié à Kwaï Buà l'exécution de son testament.
En sorcier avisé, avides de pouvoir, le magistrat est secrètement intéressé à cette affaire : la fameuse épée du Maïtre, Chant d'Automne, est une arme évoluée. Buà rêve de soumettre le puissant artefact mais rien, dans le testament, indique qui devra hérité de l'arme prodigieuse : Maître Wang insiste, l'épée fera elle aussi partie du voyage et ne devra pas être éloignée de son urne funéraire.


Départ de la caravane

Dès l'après-midi, les personnages sont invités à rejoindre la caravane. Le palanquin funèbre est porté sur le dos d'un chameau. Il est recouvert d'un voile blanc, qui symbolise la valeur du défunt la pureté de sa mort. Les cendres de Maître Wang ont été déposées dans une urne de marbre blanc scellée.

Chant d'automnerepose à côté de l'urne, sur un coussin triangulaire blanc. Un jet de perception (terre) réussi, difficulté 7, permettra au personnage de sentir l'effondrement de la volonté de l'épée, à la suite de la mort de Maître Wang.Sa lame est terne alors qu'elle était brillante dans le souvenir de personnages. Beaucoup de fureur contenue l'habite.

Voire chapitre Armements page 91 et 92.
Apparence : Epée du dragon vif
Nom : Chant d'automne
Dommages : ND+6 – massive et dévastatrice – volonté : 10

La caravane est simplement accompagnée par les personnages joueurs, à pied ou à cheval.

Le début du voyage se déroule sans encombre. Si le mandarin ambitieux fait partie du cortège, il ne manquera pas de s'entretenir avec Paya Pao, et le vieux soldat. Kwaï Buà en profitera pour briller grâce à ses connaissances de la faune et de la flore, et il prendra des airs sous-entendus quand on l'interrogera sur les dangers qui les attendent.

EMO SHIFU : le démon s'est emparé des cendres de Maître Wang

Deux jours après le départ de Nao, Shifu s'empare des cendres de Maître Wang. Le fils et la fille adoptive de Wang seront frappés d'effroi en apercevant par intermittences le visage du défunt qui les regarde avec une bienveillance feinte.
Shifu tentera d'entrer, individuelle en contact avec eux, en essayant de leur faire croire que Wang est très en colère contre eux. Il rappelera des souvenirs douloureux à l'un et à l'autre, et interprêtera un Maître Wang tyrannique et vengeur, à l'opposé de ce qu'il fut. Un jet de difficulté 8 réussi à deux succès permettra au pj concerné de se contenir ou de faire appel à sa générosité pour éviter de se faire manipuler par l'Esprit.

Note : l'utilisation de petites notes communiquant individuellement à chaque PJ ce qu'il voit et perçoit du démon permet d'asseoire un climat de suspicion propice à l'intrigue. Surtout que le guerrier, lui, ne voit rien.


EMO SHIFU : caractéristiques

Catégorie : Antagoniste
Attributs : Métal 10 , Feu 8, Terre 7, Bois 10, Eau 8
Seuil de Mort : — (100)

Attaques : Voleur d’Ames (épée magique) [ND +6 (Massive) ;
Tempérament : Méfi ante (Eau 4) ; Spécial : à chaque fois que Voleur d’Âmes porte un coup à un personnage, ce dernier perd un point de Chi, qui est donné au porteur de l’arme. Si la cible n’a plus de points dans sa Réserve de Chi, chaque coup qui lui est porté la fait vieillir d’un an.
Traits : Aura du Tigre, Expérience du Tigre, Intangibilité, Rapidité du Cheval, Sagesse du Dragon

Compétences : Artiste Martial 8, Fantassin (Ma. Sabres) 9, Lettré 6
Pouvoirs : Aire maudite, Attaque de Chi, Attaque de méridien, Bond du Tigre, Course du Dragon, Course du Vent, Poids de la vertu.

Réserve de Chi: 12

Description :les traits déformés de Maître Wang dévorés par la perversité. Teint livide, oeil brillant. Il n'est qu'un voile blanc fantômatique mais si les personnages tentent de le toucher ses pouvoirs ont des effets tout à fait tangibles. (voir ci-dessous). Un jet de perception difficulté 7 montrera notamment au sorcier qu'un esprit rôde autour de l'urne funéraire.

Motivations : Malicieux et maléfique, Emo Shifù n'a d'autre but que d'amener l'âme de Wang dans un des dix enfers, où il sera jugé et damné pour l'éternité, alors que le Maître Epéiste mérite une éternité de paix. Pour ce faire, il doit amener les héritiers de Wang a porté brutalement atteinte à l'urne qui recueille ses cendres ou encore insulter l'âme de Wang en croyant ne combattre que le démon.


La voie de la sagesse

Le magistrat-sorcier possède les pouvoirs magiques nécessaires pour contrecarrer les plans du démon, mais les pJ doivent comprendre que porter la main à l'urne ou à l'image de Wang est déjà un crime de trop.
En aucun cas, ils ne doivent faire acte de violence. L'épée du maître peut d'ailleurs leur venir en aide et se manifester, voir bouger, afin de s'interposer entre le démon et les fifèles de Wang. Si la voie de la violence est résolument choisie, Wang mais aussi les PJ seront damnés pour avoir manquer de respect à la mémoire d'un mort.

Seule une alliance de tous les personnages, comme souhaité par le vrai Wang, pourra faire fuir Emo Shifu. Au besoin, un jet de volonté sous bois (diff. 9) rappelera aux PJ que l'humilité est aussi une arme. Si cela se produit, Chant d'Automne se mettra à pulser elle-même d'un puissant aura se répandant en cercles concentriques tout autour d'elle. Ce battement produira un bruit aigü assourdissant qui plaquera tous les PJ à terre. Lorsque que Emo Shifu, lié à l'urne de Wang, sera atteint de cette onde bénéfique, il disparaîtra dans un râle ultime. Un vent glacial confirmera aux PJ qu'ils n'ont pas rêvé, même si le vieux soldat prétendera le contraire !
Passée cette épreuve, la caravane reprendra son chemin... Le fils de Wang et Yi Ji Yue auront gagné un peu plus de sérénité dans cette épreuve. Quant au magistrat ambitieux, il aura presque vu son reflet dans le rire démoniaque d'Emo Shifu, cette vision saura le ramener à un peu plus de modération dans ses dires et ses actes à venir.

Posté par WUXIA à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Scénario (MJ) : Par le sang

Nouveau commentaire