02 avril 2008

Première campagne : Kunlun - scénario 1 (Tournoi)

Propositions d'ajouts et de modifications pour la première campagne Wuxia

Kunlun (chapitre 8, pp. 126 à 133)

Introduction : pourquoi des ajouts et des modifications ?

La première campagne proposée dans le livrede règles Wuxia (première édition) offre un cadre de jeu varié pour introduire des joueurs à cet univers.

Les six scénarios de cette campagne peuvent être joués en cinq parties de cinq heures (à titre très indicatif, une partie dépendant plus du maître du jeu et des P.J. que de l'intrigue !)

Chaque scénario tient sur une à deux pages et contient l'essentiel à savoir pour mener la partie. Cependant, il a paru intéressant d'approfondir les éléments donnés, voire de les modifier, afin d'enrichir cette trame.

Premier scénario : Un tournoi interrompu(p.127)

Arrivée des P.J. au château du Midian

Le seigneur du Médian, qui met en jeu le baobei Croissant de lune, n'a pas de nom précis. Il peut se nommer Hu Tianci.

Il est 11 heures du matin, en ce début de printemps. Une foule bigarrée se presse sur le chemin qui mène au manoir du Médian. Les personnages joueurs, qui se rendent au tournoi du Juste des justes, sont pris dans cette cohue faite de paysans, de marchands ambulants, d'enfants, de gardes. L'agitation est grande sur ce chemin de terre battue, bordé de part et d'autre de champs bien entretenus : cris d'enfants, commentaires des badauds à l'approche des personnages, murmures concernant le tournoi, nom des styles de combats (célèbres) de vos P.J., etc.

Le chemin mène à une grille forgée haute de trois mètres. De chaque côté, se trouve un grand mur d'enceinte de la même hauteur, en pierres scellées, qui fait tout le tour du manoir. Les paysans escaladent sans vergogne cette enceinte et se postent à son sommet, attendant le début du tournoi et l'ouverture des grilles.

Note : Les P.J. ont reçu une invitation personnelle afin de venir concourir. Libres à eux de décider par quel accès, ils entrent dans le château( pour moi, c'est une pagode, voir ci-après). Soit comme invité, soit comme serviteurs ou servantes. Un P.J. Assassin a besoin d'une couverture (métier, occupation officielle). Il peut être intéressant qu'un(e) tel(le)P.J. assure le service au cours du banquet. Bien sûr, seuls le maître de jeu, le seigneur du Médian et Chang Hu-jia, le général du fort de Shanyang connaissent sa véritable identité.

À la grille, quatre gardes postées attendent les P.J. L'un d'eux, le chef de la garde, s'adressera à chaque P.J. par son nom, en des termes très cérémonieux (exemple) : « Maître Zhu, le seigneur Hu Tianci est honoré de votre présence, et vous remercie d'avoir accepté son invitation à ce tournoi. Vous êtes conviés au banquet que le seigneur du Médian organise à cette occasion. En attendant, vous êtes invités à prendre quelque repos dans vos appartements particuliers. »

Description du Seigneur du Médian Hu Tianci

C'est un homme d'une soixantaine d'années, aux longs cheveux poivre et sel, portant une longue barbe qui lui arrive à mi-torse. Il mesure 1,65 m. Malgré sa vitalité légendaire, le poids des années gagne sur lui et il était déjà âgé, il y a 10 ans, quand il a reçu la garde de Croissant de lune.Ses yeux sombres sont à la fois rieurs et perçants. Il porte une longue tunique de soie gris pâle, ourlée de blanc.

Chang Hu-jia, le général du fort de Shanyang, est son meilleur ami.

 

Description de Chang Hu-jia, le général du fort de Shanyang

C'est un homme d'une cinquantaine d'années, assez grand, pas loin de 1,80m, légèrement courbé. Il porte une moustache fine noire qui tombe sur les commissures des lèvres et repart sur les mâchoires pour former une barbe rase.

Il a les cheveux noirs, très courts, et arbore le traditionnel bonnet des magistrats : une coiffe de tissu violet, retenu par un ruban orange qui s'attache au menton. Son corps est recouvert d'un large pantalon gris bleu et d'une grande tunique violette à larges bords rouges qui lui arrive aux mollets.

Sur ses épaules, une armure légère renforcée. Elle est très colorée : jaune à chevrons verts sur les épaules, violette à damiers sur le torse. Elle se termine en pointe à hauteur des genoux. A ses pieds, les traditionnelles chaussures plates, à bout carré, de couleur rouge.

(Description personnelle fait à partir d'une illustration proposée sur le site http://www.lechinatown.com , sujet « guerriers chinois » dans l'espace Histoire)

LE MANOIR DU MEDIAN ( voir plan)

Pourquoi faire du manoir, une pagode ? Il est amusant d'introduire ce type d'architecture, d'autant que les PJ auront bientôt à être confrontés à la terrible pagode sanglante, le repère de Kung Kung.

Trois ponts en acajou ouvragé relient la pagode à la terre ferme, à travers un défilé de passerelles elles aussi en bois fin. Ils sont situés aux trois points cardinaux : nord, nord-est et nord -ouest. Le lac, de forme ronde, fait un kilomètre de rayon environ.

Les pelouses vertes s'agrémentent de quantité d'essences exotiques, de hauts pins centenaires, et d'une variété étonnante d'oiseaux colorés.

Les grilles s'ouvrent et la foule de paysans et de visiteurs venus assistés au tournoi se presse au bord du lac.

Lors du banquet, dont les PJ sont les invités d'honneur, Hu Tianci et Chang président. La première épouse du seigneur du Médian est placée à sa gauche. Elle a quarante ans, et arbore une tunique de soie colorée bleu et rouge sur fond blanc. Un oiseau sculpté lui sert de pince en bois et enferme un épais chignon de cheveux noirs. Ses yeux verts, très effilés, observent sans dire mot. Elle veille du regard son seigneur.

Une des jeunes concubines de Hu Tianci bercera les invités au son mélancolique d'une harpe, lors d'un récit rappelant la chasse menée contre Kung Kung , dix-mille ans auparavant.

Par ailleurs, faites arriver le chevalier Feng-Xi par les toits de la pagode : usant de ses dernières forces, il accède à la troisième terrasse, grâce à plusieurs bonds du tigre et s'affale inconscient sur ce toit.

D'ailleurs, les P.J. auront beaucoup de plaisir à se faire peur en courant sur le toit des pagodes, activant force courses du dragon, poids de la vertu et bonds du tigre pour ramener Feng-Xi sur la dernière terrase ou encore pour quitter le lieu à l'arriver des oies bleues de la Dame aux douces mains. Des échecs critiques conduiront même certains à explorer le fond du lac (environ 20 m. de profondeur) !

Nuit Spectrale et arrivée du Spectre Blême

Lorsque la nuit spectrale tombe, vers 13 h de l'après-midi, annonçant l'arrivée du spectre blême, une forte agitation parmi les invités et les serviteurs se fait entendre : bousculades, cris, etc. Les PJ qui tenteront de faire lumière ( soit en allant chercher un flambeau dans les escaliers de la Pagode, soit en utilisant un pouvoir) trouveront la table du banquet dévasté et aucun serviteur en vue. La femme de Hu Tianci , sanglotant à terre, alors que le seigneur du Médian paraît livide, le corps raide et agité, comme en transes. L'agitation de Croissant de Lune enchaînée grandit à l'arrivée de la Nuit mobilise toute l'énergie du maître, devenu au fil des années l'humble porteur de l'épée Millénaire.

Le général Chang a disparu, il est allé donné l'alerte à la citadelle de Shanyang.

Conclusion

Une fois, le spectre vaincu, le jour reprend sa place. C'est un paysage de désolation qui s'étend alors à perte de vue : l'armée des ténèbres, composée du spectre et de cinq émos ( démons) a totalement labourée la foule de paysans apeurée, des bras, des jambes, du sang... Toute la plage est rouge de morts. Devant ce spectacle, bien des P.J. comprendront l'enjeu de cette campagne : sauver l'humanité avant d'être réduite en charpie par Kung Kung et ses sbires de cauchemar.

Une note d'espoir, les oies bleues envoyées de l'Immortelle se poseront sur le faîte de la pagode, attendant qu'on leur prête attention. Au loin, au delà du lac, la deuxième montagne, la Terrasse des Promesses Célestes est visible.La Dame aux douces mains attend déjà les P.J.

Posté par WUXIA à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Première campagne : Kunlun - scénario 1 (Tournoi)

Nouveau commentaire