15 avril 2008

Présentation de pj existants...

PRESENTATION DES PERSONNAGES

Gravez ici le sang et la cendre qui recouvrent l'histoire de vos lames, et le chemin de vos pas...

Que la modestie vous guide,
Que la vérité vous frappe.

*******

Sommaire des présentations proposées par les pj

- Zhao/ Xiang - moine exorciste (Aegnor)
- Ong Pho Zen - chevalier / censeur de Province (Olivier)

Ces présentations sont des sources d'inspiration pour créer votre propre pj, merci de ne pas faire mumuse avec les pj  décrits si desous sans accord de leur créateur...

Zhao (Aegnor/Beni)


Zhao vient de finir son apprentissage dans un temple d'exorciste du bassin de Tsaïdam(région du Qinghaï). Il est parti en voyage( Zhao veux justement dire "promenade") dans pour libéré les fantomes de ce qui les retient sur terre(et aussi d'avancer dans la "voie").

Bon jusque là rien de bien spécial, en fait faut voir sa vie avant...

Zhao est le nom que lui a donné le supérieur du monastère, lorsqu'il a été recueillit se promennant à l'intérieur de l'enceinte lorsqu'il avait environs 3-4ans. N'ayant pas retrouvé ses parents, il fut adopté par les moines. Ses talents d'exorcistes se révélèrent assez rapidement, ainsi qu'une insatiable "bougeotte". Pour canalysé ce trop plein d'énergie, il fut donc confier à un forgeron en dehors du temps nécéssaire à son apprentissage monastique. C'est aussi à ce moment là que Zhao trouva non loin une grotte difficile d'accès où il pensait pouvoir être tranquille.

Malheureusement(ou heureusement) pour lui cette grotte était le refuge d'un fantome, Xiang, qui après avoir observé discrétement le nouveau "locataire" de sa grotte pris contacte. Après des premiers contactes assez houleux, et une période d'aclimatation les deux se prirent d'amitier, qui se transphorma en relation fraternel.

Mais le temps de son épreuve arriva rapidement, et bien que préparé à toute sortes d'épreuve, il fut abassourdi en entendant la sienne. En effet, il devait détruire(la politique du monastère) un fantome qui n'était autre que Xiang.

Après moult palabre, beaucoup de cris, de larmes, Xiang fini par convaincre Zhao de l'exorcisé. Alors qu'il sortait de la grotte une fois l'exorcise fini, la gorge nouer, et au bord des larmes une voix familière s'éleva de l'épée qu'il venait de finir la veille au soir, et qu'il avait emmené avec lui, escomptant sur les félicitations de sa soeur(ceci avant d'avoir eu l'explication de son épreuve).

Onesan, comme il l'appelle souvant, s'était "réincarné" dans l'épée sans aucun véritable explication.

Son épreuve réussit (pour les dirigeants du monastère) il eu l'autorisation de partir, d'ailleur un seigneur faisait mandé les combattant les plus honnorables, et les plus justes des environs pour trouvé un nouveau porteurs pour son épée millénaire.

Dernière édition par le Dim 1 Oct - 16:56, édité 1 fois


ONG PHO ZEN (Olivier)


ONG PHO ZEN avançait avec précaution sur les pierres mouillées, qui formaient un petit pont naturel à travers le fleuve glacé descendant des monts KUNLUN.
Il relevait le bas de ses habits, richement décorés, pour ne pas qu’il touche l’eau.

Depuis les roseaux, de l’autre côté de la rive, des voix criardes se firent entendre :

_Eh bien, mon seigneur, vous avez besoin d’aide ?
_Peut être faudrait il vous porter ?

Deux hommes raillaient la position peu confortable de Ong Pho.

Consciencieusement, il se concentra sur sa tâche et resta à pied sec jusque sur la terre ferme.

Cinq hommes l’attendaient maintenant, un grand sourire édenté aux lèvres, les habits sales et pauvres, diverses armes à la main.

_ Vous vous aventurez sans votre garde par ici, mon seigneur ? ricana l’un d’eux.

Ong Pho releva lentement la tête, et regarda un à un les bandits qui lui faisaient face. Son regard clair et déterminé contredisait son apparente jeunesse. L’occupation de Senseur l’avait endurci.

Calmement, sans toucher au sabre qu’il portait à son côté, il croisa les bras dans son dos tout en proclamant :

_Passez votre chemin, je ne suis pas ici pour vous affronter. Il est dans mon intention de ne causer aucun tord à qui que ce soit.

_Vous ne faites que passer, c’est ça ?

_En effet.

Les bandits se regardaient avec un air incrédule et rigolard.

Sans avoir à se concerter, les bandits attaquèrent tous au même moment, brandissant bâtons et sabres de combat en hurlant.

Tout en gardant les mains croisées dans son dos, Ong Pho fit un pas de côté pour éviter la première attaque. Tout s’enchaîna très vite. Les coups pleuvaient mais, très habilement, Ong Pho les esquivait avec virtuosité et malice.

Délicatement, il apporta le combat au bord de la rivière. Le croyant adossé et à leur merci, les assaillants attaquèrent tous en même temps.

Dans un grand geste ample, Ong Pho effectua un saut périlleux arrière et se retrouva sur une pierre au milieu de la rivière, uniquement en équilibre sur son gros orteil droit qui dépassait de sa sandale, les bras toujours croisés dans son dos. Il ferma les yeux en attendant un geste de ses ennemis.

Surpris, les bandits se décidèrent finalement à lancer une offensive en se ruant maladroitement sur les pierres mouillées, l’un après l’autre.

Ong Pho décroisa lentement les bras, qu’il tendit de chaque côté de son corps.
Il ouvrit d’un seul coup les yeux, et la nature autour de lui se figea, jusqu’à la rivière qui ne coulait plus. Une obscurité angoissante tomba sur la vallée et seul son regard semblait illuminer la scène.

_Par les 7 roues sanglantes du Paon Majestueux !

Cette voix semblait survenir du plus profond de la terre, tandis qu’un pictogramme se dessinait derrière Ong Pho.

Le groupe d’assaillants était médusé et semblait ne plus avoir conscience de ce qui se passait autour d’eux.

C’est alors que l’épée d’Ong Pho s’éleva seule dans les airs pour venir tournoyer autour de sa taille. Ce sabre noir, jusque sur la lame, mais décoré d’étranges signes couleur sang, semblait émettre une forte aura maléfique.

L’attaque fut alors lancée. Ong Pho passa avec une agilité extrême de l’un à l’autre de ses assaillants en leur portant un coup unique à chacun avec le sabre qui tournoyait tantôt autour de ses bras et jambes, tantôt autour de sa taille ou de sa tête, suivant la situation.

Tout alla très vite. Ong Pho se trouvait maintenant sur la rive, accroupi. Le sabre se rangea seul à son côté tandis que la nature semblait reprendre ses droits. L’obscurité se dispersa pour laisser entrevoir le visage médusé des bandits qui ne semblaient pas avoir bougé de leurs pierres. Ils s’affalèrent d’un seul coup.

Tandis que la rivière emportait délicatement les corps des 5 hommes Ong Pho prononça à haute voix une citation de Lao Tseu du chapitre 76 du Tao Te King :

« Et cet arbre élevé sera couché à terre
L’élévation et la force sont basses
C’est la faiblesse et c’est l’humilité qui sont sublimes »



Posté par WUXIA à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Présentation de pj existants...

Nouveau commentaire